Grève dans le transport scolaire: la CSN Lanaudière n'est pas fermée à d'autres moyens de pression en l'absence d'écoute

Mercredi, 16 mai 2018


Les conducteurs et conductrices scolaires affiliés à la CSN qui étaient en grève nationale hier pourraient bien intensifier leurs actions, en l'absence d'écoute du ministre de l'Éducation Sébastien Proulx.

Hier, dans Lanaudière, les parents devaient assurer le transport de leurs enfants à l'école puisque les chauffeurs travaillant pour certaines compagnies de transport, dont Autobus Gil-Ber, Autobus Germain Perreault et Transco étaient en moyens de pression.

La présidente du Conseil central de la CSN dans Lanaudière, Mme Francine Ranger espère que cette manifestation d'envergure suscitera l'écoute du gouvernement, elle attend donc que la poussière retombe avant d'annoncer d'autres moyens de pression. Elle rappelle que certains conducteurs de la région doivent composer avec un revenu annuel variant de 19 000$ à 25 000$ et qu'une pénurie guette l'industrie si aucun réinvestissement n'est fait pour améliorer les conditions de travail des employés.

On peut l'écouter.



AUTRES NOUVELLES


Toutes les nouvelles >>



Marie-Josée Demers

mardi, 9 octobre 2018

Geneviève De Sousa

jeudi, 11 octobre 2018

Sylvain Morin

lundi, 15 octobre 2018

Ghislain Demers

mercredi, 3 octobre 2018