Gabriel Ste-Marie critique le budget Trudeau devant la Chambre de Commerce et poursuit son travail de défense du Québec

Lundi, 12 mars 2018


Malgré son départ de la formation bloquiste dirigée par Martine Ouellet, le député fédéral Gabriel Ste-Marie est venu expliquer aux gens d'affaires et entrepreneurs invités par la Chambre de Commerce du Grand Joliette comment il entend assurer la défense des dossiers locaux et québécois à Ottawa.

Ses collègues démissionnaires du Bloc dans Lanaudière Luc Thériault (Montcalm), Monique Pauzé (Repentigny) et Michel Boudrias (Terrebonne) de même que Rhéal Fortin (Rivière-du-Nord) étaient également présents, tout comme les députés péquistes Véronique Hivon et André Villeneuve. Ce faisant, il a aussi annoncé qu'il souhaite représenter de nouveau les électeurs dans Joliette.

À mi-mandat (2 ans et demi), M. Ste-Marie a rappelé l'importance du microcosme économique de Lanaudière. Il a critiqué certaines mesures du dernier budget de Bill Morneau: notamment l'absence d'un plan concret pour contrer les paradis fiscaux (Ottawa laisse 10 milliards sur la table) et imposer les géants du commerce électronique qui génèrent des revenus qui échappent au fisc et qui peuvent être nuisibles pour l'achat local dans le Grand Joliette.

Par ailleurs, dans le dossier de l'ALÉNA et avec les positions du président américain Donald Trump sur le protectionnisme, M. Ste-Marie n'a pas caché certaines inquiétudes pour les travailleurs québécois de l'aluminium.

Quoi qu'il en soit, M. Ste-Marie entend continuer à exercer son travail de veiller aux intérêts du Québec, malgré la scission du Bloc et les désaccords avec la chef qui s'accroche à son siège.



AUTRES NOUVELLES


Toutes les nouvelles >>



Marie-Josée Demers

lundi, 24 septembre 2018

Geneviève De Sousa

mardi, 25 septembre 2018

Sylvain Morin

lundi, 17 septembre 2018

Ghislain Demers

mardi, 18 septembre 2018