La valse de fin de saison

mardi, 30 avril 2019


Tout d'abord, se rappeler...


C'était le 18 février dernier, je vous en parlais ici même, avec une petite couleur de "ben voyons, pourquoi je me suis embarqué dans ça ?"
Vous pouvez relire tout ça juste ICI !

27 avril au matin, répétition générale qui avait, je dois vous l'avouer, des airs de première fois ! Ce n'était pas notre meilleure, est-ce que tous nos vendredis soirs de pratique s'étaient volatilisés ? Pour ceux qui n'auraient pas cliqué sur le ICI plus haut mentionné, je vous explique en bref.  Ce week-end, j'ai patiné aux bras de ma fille. Oui oui ! Je l'ai fait ! Deux numéros, chorégraphiés et appris par coeur avec d'autres papas, d'autres chums, d'autres amis des filles qui elles, patinent depuis plusieurs années.

27 avril, début de soirée, arrivée à l'aréna, niveau de stress à 3/10.  Il est 18h environ, le spectacle débute vers 19h, mais nous, nous patinerons à la toute fin, nous sommes un peu le clou du spectacle.  Assis dans les estrades avec la famille et des amis, je regarde le show, je pense, je révise dans ma tête, bref, je ne suis pas présent dans l'estrade à 100%.  Arrive le moment où les boys devons aller nous préparer. Niveau de stress: 5/10.  Préparer est un bien grand mot, pendant que certains jouent à des jeux vidéos dans le vestiaire, d'autres grignotent tout en rigolant.  Chemise blanche, pantalons noirs, noeud papillon et ... patins !
Toc toc toc on vient nous chercher pour s'approcher de la glace. Niveau de stress 6/10 environ 5 secondes, après ça file à 8/10.  Plus que quelques minutes et nous y serons ! Dans le noir, sur la surface glacée, déjà meurtrie par les autres patineuses avant nous, nous avançons à la queue leu leu, et on prend place. Niveau de stress ? Probablement le même qu'une personne qui s'adonnerait au funambulisme pour la première fois en voulant traverser le Grand Canyon.  Silence total, on attend la musique.  Et ça y est, ça débute ! Niveau de stress ? Je ne sais plus, peut-être disparu.

Quelques secondes plus tard, me voici en train de patiner sur une valse, avec ma fille ! Un "drag" et une arabesque plus tard, on tourne, on se tient par la main, les épaules, les gens nous encouragent, c'est l'fun, on l'a fait ! Niveau de satisfaction ? 110% Wow ! Quelle fierté quand à la fin, ma fille m'a pris dans ses bras pour me remercier et me susurrer un "Je t'aime" qui valait tout l'or du monde !

J'étais pas libéré pour autant... 
Le lendemain une autre représentation.  Mais cette fois-ci avec une personnalité connue dans le monde du patinage artistique: La grande Joannie Rochette qui est venue donner quelques coups de patin avec nous.  Niveau de stress ? Qu'il aille au diable le stress ! On s'amusait ! Dans un aréna encore plus bondé que la veille, c'est ainsi que la saison automne-hiver de patinage s'est terminée, avec un grand numéro final où tous les patineurs et patineuses, petit(es) et grand(es) sont apparus sur la glace.

À la fin, notre entraîneuse est venue nous dire qu'il y aura fort probablement, comme dans un jeu vidéo, un niveau 2 ! Ohh boy ! 





PHOTOS EN LIEN AVEC CET ARTICLE

M 103.5 FM
M 103.5 FM
M 103.5 FM


COMMENTAIRES


- Il n'y a présentement aucun commentaire sur cet article -


Votre commentaire:


Votre adresse courriel: Votre nom:

Code de protection:





AUTRES ARTICLES


Tous les articles du blogue de Ghislain Demers >>



Marie-Josée Demers

lundi, 6 mai 2019

Geneviève De Sousa

mercredi, 15 mai 2019

Sylvain Morin

jeudi, 9 mai 2019

Ghislain Demers

mardi, 30 avril 2019