Kid pas kid j'y vais !

lundi, 16 avril 2018


Bon lundi ! 


Un lundi de m.... M pour MERCI Dame Nature de ce beau cocktail météo qu'on ne sait pas trop comment le qualifier.  

Je prends quelques minutes pour vous mentionner ce que j'ai vu passer sur les réseaux sociaux ce matin, une phrase de François Pérusse : " Comme il n'existe pas de mot pour NEIGE + GRÉSIL + PLUIE VERGLAÇANTE + NEIGE FONDANTE + PLUIE + VENT, le mot MARDE sera toléré aujourd'hui ! " Je l'ai trouvé bien bonne et bien d'à-propos en grattant ma voiture ce matin... 

Mais heureusement qu'en fin de semaine, je me suis gâté ! Je m'explique.  Je me suis acheté un drone.  Une envie d'achat qui date de plusieurs mois maintenant, mûrement réfléchie.  

J’ai toujours été attiré par les modèles réduits. Tout petit, je passais des dimanches après-midi avec mon père à faire de la voiture radiocommandée. On s’organisait des circuits avec des morceaux de bois et on se créait des stands de ravitaillement (surtout pour changer les batteries en fait, on adorait ça, ne me demandez pas pourquoi !). Ce sont d’excellents souvenirs.

Et puis, un jour, je suis allé visiter un salon du modèles réduits en Mauricie. Des voitures, des avions, des hélicoptères, des trains, des maisons… il y avait toutes sortes de choses plus cool les unes que les autres. Forcément, on a ramené un petit avion en bois de balsa à construire soi-même mais ce fût un échec total lors du vol. 3 heures de construction pour un crash au bout de 2 secondes !

Il y a environ 2 ans et demi, lors d'une visite chez Costco, j'ai aperçu sur les tablettes un drone en vente ! 39,99$ Wow une aubaine me dis-je alors ! Je l'embarque dans mon panier.  Après plusieurs heures de plaisir, à le faire voler mais surtout à essayer de limiter les dégâts quand j'en perdais le contrôle.  Un jour arriva ce qui devait arriver, je l'ai perdu sur le toit d'un haut bâtiment ! Au revoir petit drone !  Mais ce n'est pas parce que j'en ai perdu un que j'en aurai pas d'autres... Puis je m'en commande un plus tard sur internet, autour de 120$.  Beaucoup de plaisir avec lui aussi avec la caméra intégrée et de beaux souvenirs de... crash également ! 

Lorsque l'on parle de piloter un drone, on ne s’imagine pas toutes les choses à savoir pour devenir un pilote averti et confirmé. D’ailleurs, j’estime avoir encore beaucoup à apprendre sur cette technologie passablement nouvelle.

En fin de semaine j'ai évolué ! Je me suis procuré un drone encore plus gros, plus performant et qui surprend ! Un Phantom 3 Advanced de DJI. Ceux qui s'y connaissent savent que ce n'est pas le dernier modèle sur le marché mais ça reste que c'en est un qui est tout de même très performant. 
Viens après tout ça le moment de voler pour la première fois. Et là, c’est un moment ultra flippant. Sérieusement, je ne veux pas vous mentir mais j'étais stressé !
Vous savez, cette sensation avant un examen ou une première rencontre ? Et bah c’est pareil ! Tu veux tellement bien faire que tu te mets une pression de dingue. Et honnêtement c’est normal.

Jour J, arrivé sur le dit lieu, j’ai sorti le drone de sa boite, avec les mains tremblantes. Après chaque hélice mise en place, mon coeur battait un peu plus fort. Je me mettais une telle pression que ça en devenait ridicule. 

J’avais bien regardé les tutoriels sur le web, je connaissais le manuel d’utilisation quasi par coeur, le drone était mis à jour et paré pour le décollage.

3,2,1…mise en route des moteurs, on pousse les gaz et ça y est, le drone est dans les airs ! Et ce moment là est juste oufissime (désolé je n’ai pas d’autre mot). Après quelques petits tests des fonctions, je me suis entraîné à faire des travellings super simples tellement j’avais peur de le crasher : avant, arrière, haut, bas mais toujours tout droit ! C’était encore trop tôt pour se la jouer à la Jacques Villeneuve.

Mon rythme cardiaque commençait à retomber tranquillement, je prenais de l’assurance dans mes manoeuvres donc j’ai décidé d’envoyer le drone à la hauteur jamais atteinte par mon "ami" jusqu'à maintenant, c’est-à-dire 100 mètres. C’était magnifique !!! De voir toute la ville, mon quartier et nous minuscules tout en bas. Et des mouettes...

Je vous jure, des mouettes sont arrivées à toute allure de je ne sais où et ont commencé à tourner autour du drone. On les entendait crier super fort, elles n’arrêtaient pas et étaient de plus en plus nombreuses. Pris de panique, j’ai alors vite redescendu le drone au sol. Ouf tout allait bien. J’ai par la suite appris, que pas mal de personnes avaient eu des expériences comme nous avec les oiseaux. Forcément, ils protègent leur territoire et nous considèrent comme des ennemis envahisseurs. Et puis, disons-le, ils étaient là avant nous.

De retour à la maison, je me suis empressé d’insérer la carte micro SD dans l’ordinateur pour admirer les magnifiques clichés que j’avais pris. C’était incroyable, absolument magnifique !

Après seulement quelques heures de vol et d’acharnement à vouloir réaliser des plans parfaits, mais également quelques échecs, je suis super satisfait du chemin parcouru. Je sais piloter un drone, puisque j'en ai déjà piloté d'autres avant, prendre des superbes photos/vidéos et surtout m’amuser avec mon drone sans stresser. Et c’est ça que j’ai envie de partager ! Si vous avez déjà pensé en acheter un, ou que vous hésitez, sachez que j'ai été moi aussi un jour dans cette situation là et... non je ne le regrette pas ! 

Aujourd’hui il m’est possible de voir et de voler comme un oiseau. Un rêve de gosse s’est réalisé. J’espère que vous serez nombreux à le réaliser à votre tour si vous en avez envie ! 

D'ici mes prochains vols, je souhaite de tout coeur que Dame Nature se change en Princesse ! Et que moi, je redevienne un kid !

Voyez en lien avec ce texte une image tirée d'une vidéo de mon quartier.

Bon vol !








PHOTOS EN LIEN AVEC CET ARTICLE

M 103.5 FM


COMMENTAIRES


- Il n'y a présentement aucun commentaire sur cet article -


Votre commentaire:


Votre adresse courriel: Votre nom:

Code de protection:





AUTRES ARTICLES


Tous les articles du blogue de Ghislain Demers >>



Marie-Josée Demers

lundi, 16 juillet 2018

Geneviève De Sousa

mercredi, 27 juin 2018

Sylvain Morin

lundi, 16 juillet 2018

Ghislain Demers

lundi, 9 juillet 2018