Un message, ça peut passer par une lettre ?

lundi, 22 janvier 2018


Ceci est une lettre que je dédie aux types qui se trouvaient assis juste derrière moi au match des Canadiens au Centre Bell ce week-end ! Une sortie père-fille !

Voici l'histoire, le CH jouait contre Boston ! Il était tellement intense et grotesque que je n'ai pu m'en empêcher. Ah, et au fait, salut à vous tous et toutes !
Donc si je lui écrivais une lettre, voici un peu ce à quoi ça ressemblerait....

À toi, derrière moi,
                            
                          J'aimerais commencer par te dire qu'un nachos, c'est fait pour aller dans la bouche et non pour servir de maquillage, mais je ne sais pas trop dans quel anglais te le faire comprendre. Ton chant patriotique lors de l'hymne national des États-Unis me fait dire que tu devais venir de Boston pour encourager Tukka Rask, quitte à emmerder les 21272 autres spectateurs. Qu'à cela ne tienne, c'est là ton droit le plus légitime. Cependant, j'aimerais quand même te faire comprendre quelques règles élémentaires qui ont aujourd'hui cours au Québec.

Tout d'abord, au Québec, les joueurs ne comprennent pas quand tu les encourages à partir du troisième balcon et ce, même ou tu étais assis derrière moi à la 4ième rangée du deuxième balcon dans le coin à la droite de Price... En fait, tu avais beau hurler à t'en défoncer la gorge comme ce fût le cas que ça ne donnait rien de plus que si tu avais apporté une pancarte géante. Si tes Bruins ont gagné, c'est pas parce que tu m'as irrité la peau du cou avec tes cris de la mort. Et si les Canadiens ont perdu, c'est pas parce que ma fille avait les cheveux remplis de graines de tes Timbits.

Ensuite, quand tu t'amusais à faire le bruit ressemblant à une scie mécanique au début de Thunderstruck d'AC/DC, les gens debout dans les 3 sections à ta gauche et à ta droite ne t'encourageaient pas en te pointant du doigt. En fait, ils te jugeaient. Un peu comme moi, je l'avoue. Je dis ça comme ça, mais ils devaient penser que tes patrons à l'asile t'avaient offert une permission spéciale que tu étais en train de saper avec grand fracas !!!

Et finalement, lorsque le tableau indicateur du Centre Bell inscrit « Faites du bruit / Make some noise », ça ne veut pas dire qu'il faut se mettre à hurler le plus fort possible : « NOIIIIISE! NOOOIIIIISE!! NOIIIISE!!!! ». Tu devrais comprendre ça, rendu à 35 ans... Est-ce moi ou....?
--
Quoi qu'il en soit, une maudite belle soirée même si mes Canadiens ont perdu ! Notre sortie père-fille fût quand même une réussite et on a bien ri de toi !
Steven de ce que j'ai pu comprendre...
Et vlannn dans les dents (pleines de graines de bouffe) l'américain !
Ne me jugez pas, il se peut que des fois, je sois mauvais perdant, mais ...





PHOTOS EN LIEN AVEC CET ARTICLE

M 103.5 FM


COMMENTAIRES


- Il n'y a présentement aucun commentaire sur cet article -


Votre commentaire:


Votre adresse courriel: Votre nom:

Code de protection:




AUTRES ARTICLES


Tous les articles du blogue de Ghislain Demers >>



Marie-Josée Demers

lundi, 14 mai 2018

Geneviève De Sousa

jeudi, 3 mai 2018

Sylvain Morin

vendredi, 11 mai 2018

Ghislain Demers

lundi, 7 mai 2018