Quand Niemi joue le CH gagne!

lundi, 12 novembre 2018


Il y a quelques années, alors que Jocelyn Thibault et José Théodore se partageaient le travail devant le filet du Canadien, le Journal de Montréal avait écrit en page couverture Quand Théodore joue le CH gagne!

Une page couverture dure, difficile à voir pour Jocelyn Thibault qui connaissait quelques difficultés alors que Théodore gagnait, soir après soir...
Le pauvre Jocelyn Thibault n'avait aucune chance de s'en sortir à Montréal. À 20 ans, Réjean Houle avait fait de lui le successeur du légendaire Patrick Roy. Pire, il avait échangé Patrick pour amener Jocelyn à Montréal. Les comparaisons étaient injustes mais inévitables. 
Quand Théo est arrivé avec son look de rock star et son attitude un peu cocky, il est rapidement devenu le darling à Montréal!
Puis Carey Price est arrivé...et Jaroslav Halak...
Carey vient de devancer Patrick pour le nombre de victoires avec le Canadien...Mais le plus beau printemps depuis l'arrivée de Price à Montréal c'est Halak qui nous l'a fait vivre en éliminant coup sur coup les puissants Capitals d'Alex Ovechkin et les Pingouins de Sidney...Alors que Price le regardait jouer du bout du banc...
Il a eu de bons moments lui aussi en 2014 avant d'être blessé par les Rangers en demi-finale...Mais il n'a jamais amené le Canadien en finale...Et pour une troisième saison consécutive, il est loin de nous offrir des performances dignes d'un joueur étoile...
Il a coûté le poste à Michel Therrien il y a deux ans. A été désagréable et irrespectueux avec les partisans l'an dernier et cette année encore, Niemi est meilleur que lui.
Au moment d'écrire ces lignes, les chiffres des deux gardiens se ressemblent, mais Niemi est plus combatif, donne moins de buts faibles et...gagne! 4 victoires en 5 matchs!
Tomas Plekanec et Karl Alzner ont débuté la saison dans les estrades parce qu'on a choisi (à juste titre) d'y aller avec les meilleurs. Peu importe l'âge ou le contrat du joueur...
Pas de sentiments, pas de passe-droits, pas de chouchous en défensive ni en attaque. La même logique doit prévaloir devant le filet.
Samedi dernier, Antti Niemi (un gagnant de Coupe Stanley) a eu droit a un rare départ au Centre Bell un samedi soir...et il a gagné.
Bravo!
D'ailleurs, Carey ne semble même pas déçu lorsqu'il ne joue pas...Patrick Roy aurait tout cassé si on l'avait gardé sur le banc un samedi soir à la maison dans un match contre les finalistes de la Coupe Stanley...
De toute façon le 31 gagne le même montant qu'il soit devant le filet ou sur le bout du banc...Une moyenne de 10,5 millions par année...Pour les 8 prochaines années...
Sylvain Morin


    
 





COMMENTAIRES


- Il n'y a présentement aucun commentaire sur cet article -


Votre commentaire:


Votre adresse courriel: Votre nom:

Code de protection:





AUTRES ARTICLES


Tous les articles du blogue de Sylvain Morin >>



Marie-Josée Demers

lundi, 3 décembre 2018

Geneviève De Sousa

mercredi, 5 décembre 2018

Sylvain Morin

mercredi, 28 novembre 2018

Ghislain Demers

mardi, 27 novembre 2018