Jacques Rougeau!

mardi, 14 novembre 2017


Jacques Rougeau, le Lanaudois Jacques Rougeau!


Je l'ai vu se battre au Centre Paul-Sauvé à Montréal!


Je l'ai vu de mes yeux vaincre Hulk Hogan!!


J'étais sur place pour son premier combat d'adieu contre Pierre-Karl Ouellette!


J'y serai assurément le 18 août prochain au stade de tennis Uniprix!!!


Le spectacle s'appelle Le dernier chapitre père et fils!


Dernier chapitre d'une belle histoire d'amour entre le Québec et la famille Rougeau.


J'y serai en souvenir de tous ces dimanches matins à regarder Les Super étoiles de la lutte!


Jacques et Raymond formaient l'équipe à battre. Les stars de la province. Les chouchous du public.


Avant eux, il y avait eu le père Jacques Sr. et bien sur l'oncle...Johnny Rougeau!


Pour son dernier combat, Jacques Sr. avait choisi de se battre aux côtés de ses fils Raymond, Armand et Jacques Jr.


À son tour, Jacques Jr. va quitter le sport qui a été toute sa vie en livrant une dernière bataille aux côtés de ses trois fils Jean-Jacques, Cédric et Émile!


Le coup du billet: 25$, peu importe le siège (En vente dès maintenant sur le réseau Admission).


La date: Samedi le 18 août 2018.


L'endroit: Le stade de Tennis Uniprix!


Ah oui, Jacques ne fait plus de lutte traditionnelle. On parle ici d'un spectacle d'acrobaties sans violence.


Pas de coups de poing, pas de coups de pied.


Des personnages, des prises, de la haute voltige, du fun pour les plus jeunes...et un brin de nostalgie pour les plus vieux!


Les commandes de billets arrivent de partout au Québec!


Vous y serez?


Personnellement, y'a rien pour me faire manquer ce dernier chapitre!


Sylvain Morin  


       





COMMENTAIRES


- Il n'y a présentement aucun commentaire sur cet article -


Votre commentaire:


Votre adresse courriel: Votre nom:

Code de protection:




AUTRES ARTICLES


Tous les articles du blogue de Sylvain Morin >>



Marie-Josée Demers

lundi, 20 novembre 2017

Geneviève De Sousa

mardi, 7 novembre 2017

Sylvain Morin

mardi, 14 novembre 2017

Ghislain Demers

mardi, 7 novembre 2017